Les médias au service du développement durable

Quelques professionnels des médias ont pris part, le 6 mai dernier à Brazzaville, à un échange sur la vulgarisation des nouveaux Objectifs du développement durable (ODD). Insistant sur la nécessité d’une presse libre, les participants sont unanimes pour faire de l’information un véritable instrument de développement durable.

Le professeur Ludovic Miyouna a, à cet effet déclaré  que l’information contribue réellement au développement socio-économique et politique. Le journaliste ou le professionnel de médias doit travailler dans un environnement favorable à la liberté de presse ou d’expression.

« L’information étant une petite unité de développement, la liberté d’expression contribue au développement durable. Elle stimule le développement social », a indiqué Ludovic Miyouna.

En effet, les trois concepts de liberté d’expression, droit à l’information et développement sont reliés grâce aux activités du journaliste, professionnel de médias.  Un autre intervenant, Godefroy Yombi, a insisté sur le rôle et l’organisation des radios locales et communautaires au Congo.

Le responsable du Réseau national des radios locales du Congo, Godefroy Yombi, estime que les radios locales congolaises ont longtemps œuvré pour le bien-être des communautés, la ''conscientisation'' des jeunes sexuellement actifs, la lutte contre le VIH, la protection des minorités vulnérables… « Une radio communautaire ou locale doit améliorer sa grille de programme au besoin de l’adapter aux préoccupations de la population concernée ou des auditeurs», recommande Godefroy Yombi, martelant sur la nécessité de vulgariser les thématiques liées aux nouveaux ODD.

Cette rencontre d’échange et de partage d’information, initiée par le Centre d’information du système des Nations unies au Congo, s’inscrit dans le cadre de la Journée mondiale de la Liberté de la presse célébrée le 3 mai de chaque année.

L’événement de cette année coïncide avec la commémoration du 250e anniversaire de la première loi relative à la liberté d’information au monde; le 25e anniversaire de l’adoption de la Déclaration de Windhoek sur les principes de la liberté de la presse ; et la mise en application des objectifs de développement durable.

S’adressant à la communauté mondiale, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué la contribution des médias notamment des réseaux sociaux dans la réalisation des ODD.

« Les médias, y compris les nouveaux médias en ligne, qui occupent une place de plus en plus importante, sont les yeux et les oreilles du monde entier : nous bénéficions tous des informations qu’ils diffusent », rappelle Ban Ki-moon.

Dans ce sens, la représentante de l’Unesco au Congo, Ana Elisa de Santana Afonso, a promis initier plusieurs activités sur le renforcement des capacités d’échange d’information en faveur des professionnels de médias.

Arrielle KAMBISSY

banner