Congo : Il n’y a eu aucun accident impliquant de nouveau la société « Océan du Nord » entre les localités d’Obouya et Owando

Depuis ce lundi après-midi, une rumeur infondée sur les réseaux sociaux évoque un accident impliquant de nouveau la société « Océan du Nord » entre les localités d’Obouya et Owando dans le département de la Cuvette (nord). Il n’y a eu aucun accident de ce genre et ce cliché est une fausse information.

Ces dernières années, le phénomène des fake news s'étend sur le Web aux dépens des internautes. Ces fausses informations peuvent être propagées dans des buts différents. Certaines ont pour objectif de tromper le lecteur ou d'influencer son opinion sur un sujet particulier. D'autres sont fabriquées de toute pièce avec un titre accrocheur pour densifier le trafic et augmenter le nombre de visiteurs sur un site.

Le porte-parole du gouvernement congolais a tenté de désamorcer cette nouvelle polémique à laquelle le pays doit faire face. Ce dernier a expliqué sur son compte Twitter que c’était « une fake news ».

Dimanche matin, un bus de la société de transport routier « océan du Nord », s'est renversé à hauteur du village Moukondo, à quelques encablures de Dolisie, dans le Niari. Le bilan est lourd, très lourd.

Le bus qui assurait la desserte Pointe-Noire-Brazzaville à fait une sortie de route quand le conducteur a abordé un virage à vive allure, selon quelques rescapés en état de parler. Emporté par la force centrifuge, le bus s'est couché. Le relief en pente l'a ensuite précipité en contrebas après plusieurs embardées, avant de s'immobilier contre un arbuste.

Même s'il n'est pas encore officiel, le bilan s'élève à 5 morts et 51 blessés. 58 personnes se trouvaient à bord du bus.

Le premier ministre Clément Mouamba a dépêché en urgence un hélicoptère à Dolisie afin d’évacuer les blessés les plus graves sur Brazzaville.

Le dimanche 20 octobre aura été une journée noire pour la société « Océan du Nord ». Alors que l’on déplorait des morts et de nombreux blessés du côté de Dolisie, à Brazzaville, la portière latérale d’un autre bus « océan du Nord » roulant sur le périphérique s’est ouverte en pleine circulation. Ladite portière a heurté un piéton qui marchait sur l’accotement, le tuant sur le coup.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville