Pointe-Noire : Hors service depuis des années, les feux tricolores vont devoir scintiller de nouveau

Hors service depuis quelques années, les feux tricolores vont devoir scintiller de nouveau à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo. Au total, dix-sept carrefours seront bientôt dotés de feux tricolores modernes. Leur mise en place va contribuer à réduire les embouteillages dans la ville qui se voit dépassée par le parc automobile qui ne cesse d’augmenter.

Les conseillers du député-maire, les directeurs du plan, du matériel et de la logistique municipale ainsi que les membres de la commission technique de la circulation départementale se sont retrouvés jeudi dernier pour discuter et trouver le bon timing quant à l’exécution du projet.

Les travaux seront exécutés par l’entreprise Acep Congo (Automatisme construction engeneering process).

On rappelle que depuis quelques années, les feux de signalisation implantés sur les grandes artères de Pointe-Noire n’existent plus, causant ainsi des embouteillages monstres aux heures de pointe mais également des accidents.

Selon le rapport du deuxième trimestre de la direction des transports terrestres, trois cent quatorze accidents de circulation se sont produits dans la ville de Pointe-Noire, soit 82,53 accidents dus à l’inattention des chauffeurs.

Le sujet des feux tricolores s’aborde de manière impérative, la sécurité des usagers de la route et l’harmonie entre les différents modes de déplacement : automobile, vélo, piéton, transports en commun. Les feux tricolores dans ce sens resteront et pour longtemps les moyens les plus efficaces pour garantir cette sécurité.

Qui n’a pas connu un rond-point saturé, bloquant durablement tout trafic ? Ne parlons pas de la pollution ainsi engendrée inutilement. Les solutions non régulées engendrent des risques encourus par les bénéficiaires des services d’urgence comme le blessé dans une ambulance ou les habitants regardant leur maison partir en fumée alors que les pompiers sont bloqués.

Qui n’a pas souhaité qu’il y ait un feu tricolore à la sortie de l’école de ses enfants, ou à un passage piéton sur une route rapide et empruntée où le manque de feux de signalisation fait craindre à chaque instant de se faire renverser ?

Les feux de signalisation sont une réponse éprouvée, responsable et sûre, donc indispensables dans toutes les grandes villes congolaises.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner