Congo – Santé infantile : L'allaitement maternel, un impératif vital

Congo – Santé infantile : L'allaitement maternel, un impératif vital

Au moment où s'achève la semaine de sensibilisation sur l'allaitement maternel, de nombreuses voix appellent à la mise en place d’un environnement réglementaire et normatif favorable à l’allaitement, notamment en milieu professionnel. Selon la représentante de l’Unicef au Congo, Micaela Marques De Sousa, « les mères devraient continuer à allaiter au travail », cela permettra de sauver la vie des nourrissons.

Selon la responsable de l’agence onusienne au Congo, l’allaitement précoce et exclusif pendant les six premiers mois, avec un allaitement continu pendant la première année, pourrait sauver 1,4 million de vies chaque année. Si l’allaitement se poursuit parallèlement à une alimentation complémentaire appropriée jusqu’à l’âge de 2 ans au moins, cinq mille cinq cents vies supplémentaires pourraient être sauvées chaque jour.

Au Congo, à en croire les données récoltées suivant la méthodologie d’enquête à indicateurs multiples, seulement 25% de nouveau-nés, soit un quart, sont allaités dans les premières heures de vie tel que le recommande l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Par ailleurs, 33% d’enfants, soit 2/5, bénéficient d’un allaitement exclusif au cours des six premiers mois de vie.

 « Le Congo a souscrit aux engagements de la stratégie mondiale de nutrition qui vise à augmenter le taux d’allaitement exclusif et précoce à plus de 50% d’ici 2025 », a précisé la représentante de l’Unicef.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville