Congo – Circulation routière : La détection du danger (3)

Suite au nombre chaque jour croissant des accidents de la route qui dans la plupart des cas, impliquent la responsabilité du conducteur, nous avons jugé utile de rappeler aux uns et aux autres, ces règles essentielles qui garantissent la sécurité sur les routes, que l’on a tendance à oublier, parfois avec la routine de la pratique.

Que vous utilisiez un véhicule de service, de fonction ou votre véhicule personnel, nous vous conseillons de consulter régulièrement cette page qui se veut un guide. Elle récapitule les consignes générales et permanentes que vous devez observer, tant dans votre intérêt, que dans celui de vos passagers et des autres usagers de la route.

Notre objectif est de développer durablement en chacun, un « véritable esprit de prévention routière », même s’il s’agit d’abord d’une prise de conscience individuelle, d’une démarche individuelle.

Chacun doit chercher à améliorer son comportement sur les routes, de façon à réduire significativement les risques, pour lui-même, mais également pour les autres.

La détection du danger (3)

Toute la conduite repose sur le regard !

La vision est la première des tâches du conducteur car il faut savoir bien regarder pour se placer sur la chaussée, anticiper sur la signalisation et les éventuels dangers de la route.

Une bonne prise d'information vous permettra d'agir en conséquence pour ne pas être surpris, ne pas surprendre et ne pas gêner les autres usagers.

Le regard doit donc être mobile tout autour du véhicule et se placer au plus loin pour anticiper sur les dangers.

Une bonne installation au poste de conduite (module 2) permettra d'avoir une bonne visibilité tout autour de votre véhicule.

Pour bien prendre les informations autour de soi il faut:

- Que le regard soit mobile à l'avant pour analyser les panneaux et les indices informels (piétons, obstacles...)

- Que le regard se porte régulièrement sur l'arrière à l'aide des rétroviseurs.

- Que le regard se porte directement sur les zones d'angles mort du véhicule.

De plus une bonne visibilité sur l'extérieur du véhicule est possible:

- En s'installant correctement à son poste de conduite.

- En réglant correctement ses rétroviseurs.

- En s'inquiétant de l'état de propreté des vitres et des feux du véhicule.

- En utilisant correctement les feux du véhicule en cas de nuit ou d'intempéries.

Ainsi qu’on le voit, un conducteur doit avoir une bonne acuité visuelle.

Ne jamais oublier que le champ visuel se réduit avec la vitesse ou la prise d’alcool ou de drogue.

Les indices formels

Sur la route, les indices formels vous aident à la conduite. Ils regroupent toute la signalisation routière qui peut vous obliger, vous interdire, vous conseiller voire de faire une action dans votre conduite.

Pour bien voir ces panneaux et anticiper sur votre action, votre regard doit se placer au loin et haut. L'importance du rôle de la signalisation routière s'accroît avec le développement de la circulation. Bien conçue et réalisée, elle réduit les causes d'accident et facilite la circulation.

Les panneaux de signalisation aident à une conduite sécurisée. Ils vous parlent. Il faut les respecter comme s’il s’agissait de l’injonction d’un policier.

Outre les panneaux, il y a les marquages au sol. Ils sont aussi parlants que les panneaux. Il faut également les respecter.

En l’absence de panneaux, le conducteur doit réduire sa vitesse et rester le plus vigilant.

Ne jamais oublier qu’en cas d’absence de panneaux ainsi que de marquages au sol, la priorité dépendra du type de route. Dans la plupart des cas, c’est donc la priorité à droite que l’usager doit appliquer. Ne pas oublier non plus que « priorité n’est pas sécurité ».

Les indices informels

Les indices informels regroupent la notion d'autres usagers sur la route. Pour bien voir les indices informels, votre regard doit être mobile sur les côtés et à l'arrière de votre véhicule en utilisant les rétroviseurs sans oublier les angles morts...

Vous devez surtout veiller à bien voir les usagers vulnérables (piétons, deux roues) pour prêter une attention particulière à leurs déplacements.

La météo, l'état de la chaussée, l'état de votre véhicule peuvent aussi être des indices informels qui doivent avoir une influence dans votre conduite.

Les zones de dangers potentiels:

Vous devez comprendre que conduire c'est bien voir mais aussi et surtout prévoir.

Une zone de danger potentiel est une zone ou vous risquez de croiser un autre usager ou une zone sans visibilité.

Vous devez ralentir en plaçant votre pied droit au dessus du frein dès que votre regard ne peut pas analyser la situation à cause d'un manque de visibilité pour anticiper sur un freinage éventuel.

Différents cas de dangers potentiels:

- Un virage sans visibilité à l'extérieur.

- Une intersection non annoncée.

- Un passage piéton sans visibilité.

- En circulant proche de véhicules stationnés. (un feu de recul allumé, un clignotant, une portière qui s'ouvre...)

- Un piéton proche de la chaussée qui peut traverser instinctivement. (Surtout les enfants...)

- Les endroits à dense fréquentation de personnes notamment les écoles, les marchés, les stades, les hôpitaux…

- Un cycliste ou cyclomoteur…

Face à toutes ces situations qui exigent en plus de l’attention, la capacité à anticiper, veuillez à rouler à vitesse réduite, en gardant le pied devant le frein. Pour cela, il faut donc avoir une attention soutenue, les sens en éveil et l’esprit lucide.

Prochainement : La maîtrise au volant (4)

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner