Congo – CHU de Brazzaville : Le nouveau directeur général licencie le président de l'intersyndicale

L’intersyndicale du CHU de Brazzaville qui a donné tant de fil à retordre à l’ancien DG de cet établissement hospitalier vient d’être décapitée. Son président Victor Bienvenu Kouama est "la première victime" du nouveau directeur général. Il reprocherait au président de l’intersyndicale de nombreux griefs dont la seule sanction n'était que sa mise à la porte.

Serait-ce un règlement de compte ou une mesure administrative, le nouveau directeur général du CHU le canadien Denis Bernard Raiche a signifié son licenciement à Victor Bienvenu Kouama secrétaire général de la CSC et président de l'intersyndicale dudit établissement, le lundi 5 octobre.

À Victor Bienvenu Kouama, le DG reprocherait d'avoir "tenu des propos injurieux, des menaces physiques envers d'autres travailleurs"; "produit des faux et utilisé des faux en vue d'obtenir déloyalement des marchés; et "proféré des allégations mensongères à l'endroit des autorités politiques".

Très tôt lundi matin, Denis Bernard Raiche a remis la lettre de licenciement à son destinataire.

 

Ordre a été en outre donné à Victor Bienvenu Kouama de libérer son bureau. Des agents de sécurité de la SOMAC ont été chargés de faire exécuter cette décision quasiment manu militari.

On attend dans les prochaines heures la réaction des syndicats du CHU, suite à ce qu'ils considèrent déjà comme un licenciement abusif car n’ayant pas été précédé d’un préavis ou une procédure disciplinaire préalable.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner