Elections locales 2022 à Pointe-Noire : Le tribun Brice Itoua désigné colistier PCT à l’arrondissement N°1 Lumumba

Brice Itoua qui a fait son entrée au secrétariat fédéral du Parti congolais du travail (PCT) de Pointe-Noire en octobre 2020, a été désigné colistier et celui qui tracte la liste du parti au pouvoir pour remporter haut les mains les élections locales de juillet prochain dans l’arrondissement N° 1 Lumumba.

Sur son affiche de campagne, Brice Itoua, montre la nécessité pour lui de cohabiter dans l'entente et l'harmonie afin de favoriser le développement qui n'a pas de couleur politique, ni ethnique : « Vivons ensemble, vivons mieux et gagnons avec le PCT ».

Se présentant comme le meilleur candidat rassembleur, Brice Itoua qui en est assez des campagnes sur la haine, sur la peur et sur la division, invite les électeurs de l’arrondissement N°1 Lumumba à porter leur choix sur la liste qu'il conduit avec courage, pour lui assurer la victoire  cash au soir du 10 juillet 2022.

Bientôt, le trubin promet une grande consultation auprès des habitants du premier arrondissement de la ville océane.

Guerrier. C’est l’adjectif qui vient lorsqu’on rencontre Brice Itoua au débit mitraillette, capable, avec un plaisir évident, de vous défendre, avec luxe et détails et une clarté biblique, en quelques minutes, la vision du Président congolais, Denis Sassou N’Guesso, celle de contribuer, sans économiser le moindre effort, à amener le Congo le plus loin possible sur le chemin du développement.

Le jeune entrepreneur de la capitale économique du Congo, a été élu Secrétaire aux affaires économiques à l’issue de l’assemblée générale élective présidée par le secrétaire général du parti au pouvoir, Pierre Moussa, en octobre 2020 à Pointe-Noire.

La Direction générale des affaires électorales (DGAE) a clos, le 7 juin dernier, l’inscription des candidats aux élections législatives et locales du 10 juillet prochain, au Congo-Brazzaville. Les listes définitives sont désormais affichées. Dans certaines circonscriptions l’on s’attend à de grands duels entre des candidats du pouvoir, d’une partie de l’opposition qui a choisi de participer et même des indépendants.

Edwige KISSINGER / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner