Présidentielle congolaise : Guy-Brice Parfait Kolélas très malade, n’a pas tenu son dernier meeting de campagne électorale

Après deux semaines d’une campagne électorale marathon aussi bien à Brazzaville qu'à l'intérieur du pays, le candidat de l'opposition Guy-Brice Parfait Kolélas, n’a pu effectuer le déplacement du stade Marchand dans le deuxième arrondissement de Brazzaville, Bacongo où s'est tenu son dernier meeting de campagne électorale pour la présidentielle.

De 14 à 17h, les militants l’ont attendu en vain. C’est autour de 17 h30 qu’il a dépêché son épouse pour présenter à la foule ses excuses, annonçant du haut du podium, que le candidat de l’UDH-Yuki à l’élection présidentielle du 21 mars prochain ne se sentait pas bien.

« Notre candidat, Guy Brice Parfait Kolélas m’a mandaté de vous dire qu’il ne pourra pas venir au meeting. Il vous présente toutes ses excuses pour ce désagrément. Depuis quelques jours, il souffre de la grippe et du paludisme », a annoncé l’épouse du candidat.

Malgré son absence, Jean Jacques Serges Yhombi-Opango, Lucresse Nguedi et Destin Gavet, ses principaux alliés, qui ont animé la cérémonie, ont passé aux militants des consignes de vote. Ils les ont appelés à y participer en grand nombre dans le calme et de manière à ce que leur candidat soit élu à la magistrature suprême dès le premier tour.

Pour ce faire, ont-ils insisté, les militants doivent être vigilants.

Candidat malheureux à la présidentielle contestée de 2016, Guy-Brice Parfait Kolélas s'était classé deuxième au premier et unique tour derrière le Président Denis Sassou-N’Guesso. Il avait même déposé une plainte à la Cour africaine de justice.

Le "Plan Parfait pour le redressement du Congo" est l'intitulé de son projet de société.

Avec lui, le Congo devra passer de douze (12) départements à quatre (04) provinces décentralisées, dotées chacune d’une personnalité juridique et d’une autonomie administrative et financière…

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner