Les partis politiques ont six jours pour désigner leurs représentants au sein de la CNEI

Les partis politiques et la société civile ont six jours pour désigner leurs représentants appelés à siéger au sein de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), selon le ministre congolais de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou.

«Nous attendons les propositions des groupements, des partis politiques et de la société civile impliquée dans le processus électoral. Vous devez non seulement proposer vos représentants à la coordination nationale, mais également dans les commissions techniques et locales», a déclaré le ministre congolais de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou lors d’une rencontre hier avec les représentants des partis politiques et de la société civile à Brazzaville.

Selon lui, il y a cent onze circonscriptions électorales sur l’ensemble du territoire national.

La loi électorale adoptée récemment par l’Assemblée nationale précise que le bureau de la CNEI est dirigé par un représentant de l’administration, secondé par le représentant de la majorité présidentielle, suivi du représentant de l’opposition, puis du représentant de la société civile.

Il est vrai que les imperfections du processus électoral ne manquent pas dans toutes les opérations électorales ; mais, elles devraient faire appel à l’esprit civique des candidats et des électeurs.

La réussite du scrutin du 20 mars 2016 sera la victoire de la démocratie congolaise.

Edwige KISSINGER

banner