Congo : Le pasteur Ntoumi sera vaincu (Clément Mouamba)

Le premier ministre congolais, Clément Mouamba est déterminé à tout faire pour que la situation sécuritaire dans le Pool, actuellement caractérisée par des actes de banditisme, s'améliore afin que les actions susceptibles d'améliorer les conditions de vie des populations soient menées efficacement cette année. « Ça prend du temps, mais nous y travaillons. Je peux vous dire que Ntoumi sera vaincu », a déclaré le chef du gouvernement congolais.

«Il n’y a pas la peine de mort au Congo. Ntoumi sera jugé au cours d’un procès public », a martelé Clément Mouamba, excluant l’option de négocier avec le pasteur Ntoumi et les Ninjas Nsiloulou qui se livrent à des braquages sur les populations et la destruction des infrastructures ferroviaires dans le département du Pool (sud).

Pour Clément Mouamba, la force publique n’est pas allée au Pool pour martyriser la population, mais pour la sécuriser.

Frédéric Bitsangou, dit Ntoumi, ce pasteur qui donne du fil à retordre au gouvernement de Brazzaville depuis la fin des années 1990, est toujours sous le coup d'un mandat d'arrêt et traqué par les autorités congolaises.

Ce mandat d'arrêt a un lien direct avec les évènements survenus dans la nuit du 3 au 4 avril dernier dans la partie sud de Brazzaville. Ce jour-là, le gouvernement avait ouvertement accusé les ex-combattants ninjas nsiloulous du pasteur Ntoumi d'avoir attaqué les positions de l'armée et perpétré des actes terroristes.

Germaine Mapanga

banner