Congo : Valentin Ngot lance l’opération «Hinda fais-toi belle »

Dans le cadre de son programme d’activités, l’administrateur-maire de la communauté urbaine de Hinda dans le département du Kouilou, Valentin Ngot a organisé samedi une opération de salubrité dénommée « Hinda fais-toi belle » destinée à rendre plus propre le jardin public, l’ensemble des quartiers de cette ville et quelques abords de la RN1.

Aux moyens des machettes, pelles, râteaux, pioches et brouettes, l’ensemble du personnel en service à la communauté urbaine de Hinda, les jeunes, les chefs de quartiers et plusieurs habitants de la ville se sont mobilisés pour la bonne cause : assainir les lieux publics. Ils ont décidé d’intervenir tôt le matin afin d'offrir une ville accueillante au moment où l'opération «Hinda fais-toi belle » démarre.

Répondant ainsi à la presse sur le sens de cette opération, l’administrateur-maire de Hinda a indiqué que l’élan de salubrité doit toujours être maintenu en vue de rendre de plus en plus propre cette ville.

« C’est une opportunité pour inciter les citoyens à contribuer à la relance d’une dynamique nouvelle visant à la réhabilitation aussi des places publiques, à éveiller une véritable prise de conscience au sein de la société pour lutter contre la négligence et ancrer un comportement au service d’un environnement propre », nous a confié Valentin Ngot.

À en croire Valentin Ngot, Hinda n’est pas une ville sale mais c’est une ville salie.

« Je pense qu’il faut tout reprendre à la base, l’éducation au respect, le respect de l’autre, le respect de son environnement, le respect de l’endroit où l’on vit », a martelé l’administrateur-maire.

Avec «Hinda fais-toi belle », Valentin Ngot veut installer un rendez-vous annuel pour donner un écho plus important au sujet de la propreté.

La propreté d'une ville, c'est aussi l'affaire de ses citoyens. Si tout le monde prend les dispositions pour ne pas dégrader l'environnement, la ville sera plus belle.

Bien évidemment, moins il y a de détritus, papiers, et dépôts clandestins divers au sol, et plus le ramassage par tous est facile et efficace.

C’est donc au quotidien, et tout au long de l’année, que des efforts sont réalisés pour que la ville soit plus propre et plus belle.

Un exemple qui force admiration et respect.

Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner