Côte d’Ivoire – Cinéma : Angéline Nadié s’en est allée

Elle était absente des tournages télés depuis plusieurs mois, en raison de la maladie. L'actrice ivoirienne, Angeline Nadié s’est éteinte samedi à Abidjan. C’est la consternation dans le monde du cinéma ivoirien et africain.

Clap de fin pour Angéline Nadié, plus connue sous le nom de ‘’mammi’’, son nom dans la série télévisée ‘’ Ma famille’’.

Angeline Nadié avait été révélée au grand public par la série télévisée "Ma famille" réalisée par l'Ivoirienne Akissi Delta. Dans cette série, cette comédienne, mère de Michel Bohiri, ne donne pas du répit à sa belle-fille, incarnée par la productrice du téléfilm, Akissi Delta.

Longtemps malade, Angéline Nadié la cinquantaine bien entamée, a succombé de sa maladie dont elle avait lancé un SOS en 2018 auprès des autorités ivoiriennes.

Angéline Nadié faisait partie des icônes du cinéma ivoirien. Bien outillée dans le métier, elle avait fréquenté l’institut national des arts, actuel Insaac.

La ministre ivoirienne de la Culture, de l'industrie des arts et du spectacle de Côte d’ivoire, Harlette Badou Kouamé, a exprimé la « consternation » du gouvernement suite au décès de l'actrice Angeline Nadié.

À travers l’Afrique et hors du continent, les hommages affluent notamment sur les réseaux sociaux, pour saluer la mémoire d’une femme qui a su imprimer son identité singulière au cinéma ivoirien et africain, référençant ses rôles de son empreinte qui pendant longtemps, marquera les esprits, comme un signe probant de son passage sur terre.

Adieu Angéline Nadié.

Adieu l’artiste !

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner