Congo : le gouvernement et l’Unicef en ordre de bataille pour protéger les enfants face aux risques du numérique

Au terme de son séjour en République du Congo, le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’économie numérique, Léon Juste Ibombo, a accordé une audience à Micaela Marques De Sousa, représentante du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) au Congo. En toile de fond de cette rencontre, la protection de l’enfant sur internet.

Les enfants d’aujourd’hui sont nés avec internet, c’est un fait. Cette source d’information difficilement égalable est incontournable mais pour les parents il n’est pas toujours facile de laisser les enfants surfer car, sur le web comme partout, les dangers existent.

Alors, entre l’envie des enfants de naviguer sans contraintes et la nécessité des parents d’être vigilants, il faut trouver la voie du compromis.

Heureusement, il existe aujourd’hui différents outils qui permettent de sécuriser la navigation des plus jeunes. Ces outils ont pour objet de laisser plus de liberté aux enfants sur le net mais tout en délimitant un périmètre virtuel sécurisé. Tous les fournisseurs d’accès à internet mettent gratuitement à disposition de leurs clients un logiciel de contrôle parental. Celui-ci permet de définir les tranches horaires de connexion à internet et d’empêcher l’accès aux chats, forums, téléchargement de musique et vidéo ou encore aux jeux interdits aux mineurs.

Ce logiciel permet d’accéder à une interface spécialement pensée et conçue pour les enfants, entièrement sécurisée.

En effet, l’accès aux sites inadaptés est bloqué, il faut même un mot de passe pour sortir, ce qui empêche votre enfant de « s’égarer » sur la toile si vous relâchez votre attention.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner