Watch the video

Hommage à Edith Lucie Bongo : Michel Innocent Peya fait salle comble lors de la présentation de son livre à Oyo

Après Paris, Aulnay-sous-bois et Lyon en France, le Docteur Michel Innocent Peya a choisi Oyo, sa ville natale, située dans le département de la Cuvette, au nord du Congo-Brazzaville, pour présenter, avec luxe et détails, «Jeunesse et Destin. Jeunes du monde, monde des jeunes » , son nouveau livre de 288 pages publié aux éditions L’Harmattan. Ce livre est préfacé par Florent N’Tsiba, ministre d’Etat et directeur du cabinet du Président du Congo et postfacé par Michel Terrot, député-maire honoraire, ancien secrétaire de la commission des Affaires étrangères en France. Il est dédié à l'ex première dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba dans le cadre des remarquables efforts qu'elle a réalisés durant son parcours pour la jeunesse. Un livre qui fait le bonheur de son éditeur, qui annonce déjà une réimpression pour suivre la demande.

Sorti le 4 février 2021, «Jeunesse et Destin. Jeunes du monde, monde des jeunes », n'en finit pas de faire parler de lui. Ses séances de dédicaces attirent des foules considérables.

L’écrivain et chercheur congolais de renommée internationale veut aller à la rencontre du public qu'il a conquis, un public large et pas seulement issu de la communauté congolaise, dont il fait partie.

Partout où il passe, des centaines de curieux se pressent pour rencontrer le Dr Michel Innocent Peya, jamais avare de bons mots sur le Président congolais, Denis Sassou N’Guesso dont il est le grand défenseur et porte-étendard de sa vision écologique à travers le monde.

Au bord de l’Alima, tous étaient animés, jeunes et vieux, femmes et hommes, par le même leitmotiv : « la curiosité ».

«C'est toujours excitant de voir de près quelqu'un de simple et de courageux qui vend très bien l’image du Congo et de son Président avec force et détermination de surcroit très loin des frontières nationales », témoigne un notable d’Oyo avec fierté.

Dans la salle de conférence de l'hôpital Edith Lucie Bongo Ondimba qui a refusé du monde, Michel Innocent Peya qui est dans un tourbillon médiatique  au bord de la Seine depuis la sortie de son œuvre, en dépit du contexte très difficile lié à la crise sanitaire, a présenté avec une clarté biblique son ouvrage qui distingue les « jeunes du monde » du « monde des jeunes ».

L'analyse porte sur l'éducation électorale, le comportement sociétal de la jeunesse, sur son engagement écologique, ainsi que sur la formation, la professionnalisation ou le chômage des jeunes.

Selon l’auteur, les « jeunes du monde » réfutent l'idée de la pauvreté comme statut social hérité. La jeunesse résiste à ce mauvais destin. Elle véhicule l'image de la race humaine libérée de ses chaînes. L'engagement pour le changement, la paix ou bien la santé est un devoir non négociable.

Le « monde des jeunes » est constitué d'idiots utiles : inconscients de leur potentiel, ils s'adonnent à l'alcool, à la drogue, au banditisme. Pour eux, la politique est synonyme de vice ou d'opportunisme. Elle se sert d'eux et les oublie.

L'auteur interpelle les gouvernants du monde entier sur l'importance de la jeunesse en vue de la victoire. Les jeunes du monde exigent un projet de société et des engagements clairs et fermes.

Un démarrage impressionnant à Oyo !

Cliquer sur la photo pour lire la vidéo

Les Echos du Congo-Brazzaville

banner