Réseau routier de Pointe-Noire : Encore des voiries en piteux état !

L'état des voiries de Pointe-Noire, la capitale économique du Congo en question. Malgré quelques avancées consécutives à la réhabilitation de certaines routes secondaires, le plus grand nombre reste en piteux état, selon le président du Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire, Roland Bouiti Viaudo.

«La quasi-totalité du réseau routier a été endommagé par les pluies diluviennes que connaît le département de Pointe-Noire depuis octobre dernier, cette situation déplorable, met tout le monde mal à l’aise », a soutenu le président du Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire, Roland Bouiti Viaudo.

Creux, crevasses et autres nids de poules transformés en petits lacs, constituent le lot quotidien des automobilistes, pour rallier un point à un autre.

Tous les arrondissements sont concernés. La route à grande circulation de 2 x 3 voies allant de la CNSS au rond-point Kassaï, jusqu’au marché Savon (avenue de l’Indépendance à Tié-Tié), l’avenue Jean-Felix-Tchicaya au quartier Saint-Pierre, communément appelé OCH, le constat est le même.

Si quelques-unes ont été refaites, les engins sont vivement attendus dans plusieurs quartiers de la capitale économique.

La municipalité de Pointe-Noire avait créé plusieurs routes afin de renforcer le réseau routier de cette ville.

A ce jour, les entreprises adjudicataires des marchés de réfection auraient, semble-t-il, levé le pied, au motif des factures impayées. Une situation qui empêche une meilleure fluidité dans les déplacements des populations de la ville océane.

Aurélie ISSIMBA

banner