Antoinette Sassou Nguesso « petite sœur » des personnes du troisième âge

Antoinette Sassou Nguesso, présidente de la Fondation Congo-Assistance, a effectué le 29 mars une descente à l’hospice des seniors de Mfilou et de Paul Kamba. Une visite pleine de chaleur communicative. Le lien filial est acté pour l’épouse du chef de l’État désormais considérée comme la « petite sœur » des personnes du troisième âge.

« Mama yo nzala ésili ! » C'est par cette comptine d’accueil des enfants pour leur mère que Antoinette Sassou Nguesso a été reçue partout où elle est passée.

À l’hospice des seniors de Mfilou, l’épouse du chef de l’État s’est en outre entretenue avec les travailleurs évoluant dans cette maison, les appelant à l’amour du travail.

Construits sur un terrain de 9000m2, les deux bâtiments occupent 3800m2, avec une capacité d’accueil de 60 pensionnaires, des espaces de rencontres et de détentes, une salle de soins, une chapelle pour les prières, un réfectoire, une bibliothèque, une cuisine, un restaurant, etc.

 

Pour marquer sa volonté et son engagement en faveur des personnes âgées, Antoinette Sassou Nguesso s'est également rendu auprès des résidant à l’hospice Paul Kamba à Poto-Poto Elle leur a fait don des vivres et autres produits de première nécessité.

À l'endroit des pensionnaires, Antoinette Sassou Nguesso a traduit par des mots simples l'élan de cœur qui s'entoure de la grandeur de Pâques, le renouveau à la vie porté par le Christ. « Il s’agit surtout d’une opportunité pour créer et partager des moments de joie avec vous. C’est pour fêter Pâques que j’ai résolu de venir vous voir et vous apporter ces présents, d’autant que la majorité des pensionnaires du centre n’ont aucune famille, sinon, sont sans ressources financières et ont besoin de chaleur humaine », a dit Antoinette Sassou N’Guesso.

Des mots qui sonnent comme une renaissance à la vie pour des pensionnaires qui lui ont rendu un seul mot : « Matondo » ; Merci !

Benoît BIKINDOU

banner