Pointe-Noire : cérémonie de lancement des crieurs pour la sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19

La pandémie à coronavirus continue de faire des ravages dans tous les pays du monde entier y compris le Congo où les chiffres en termes de contamination ne cessent d’augmenter à Brazzaville et surtout Pointe-Noire qui, depuis quelques jours devient l’épicentre de la maladie. L’unique moyen de stopper la circulation du coronavirus, est la vaccination. Les crieurs, acteurs très importants dans la sensibilisation de proximité, passeront dans les ruelles et avenues de la ville océane pour sensibiliser les populations de la capitale économique du Congo pour susciter leurs adhésions à cette campagne de vaccination, selon Jean-Claude Etoumbakoundou, le secrétaire général du département de Pointe-Noire.

Jean-Claude Etoumbakoundou a manifesté cette volonté le 12 juin 2021, lors de la cérémonie de lancement des crieurs pour la sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19.

Munis des mégaphones, ils vont parcourir les marchés de la capitale économique et autres lieux de rassemblement à la rencontre de leurs concitoyens.

Hormis les marchés et autres lieux de rassemblement, les crieurs publics vont se déployer aussi dans les quartiers de Pointe-Noire. A cet effet, les crieurs vont transmettre leurs messages en français et en langues locales, notamment le lingala, le kituba et le vili.

Au Congo, le nombre de cas confirmés au 07 juin 2021 s’élève à 12 121 pour 160 décès, soit un taux de létalité de 1,3%, en deçà de celui de l’Afrique centrale.

La baisse du nombre de décès, observée en décembre 2020, se précise depuis janvier 2021, avec une moyenne de 10 décès par mois. D’où l’impérieuse nécessité d’accélérer la mise en œuvre du plan national de vaccination avec pour objectif réaffirmé d’atteindre 60% de la couverture vaccinale, soit 3 468 906 personnes à vacciner d’ici juillet 2022, à travers d’une part, une livraison suffisante de vaccins et d’autre part, une campagne de vaccination réussie.

Le gouvernement poursuit ses échanges avec les partenaires au développement et l’Union africaine, au titre du dispositif COVAX, pour lequel il a donné son accord pour recevoir le vaccin Sputnik Light, à dose unique.

Grace à la conjugaison de tous ces efforts, la campagne de vaccination bénéficiera de l’approvisionnement en doses suffisantes pour passer de 24 sites dans 3 départements, à ce jour, aux 453 attendus sur l’ensemble du territoire.

Les statistiques à ce jour convergent vers le constat d’une campagne de vaccination qui gagnerait à prendre véritablement son essor. En effet, au 07 juin 2021, depuis le 23 mars dernier, seules 90 762 personnes ont été atteintes par le protocole vaccinal dont 58 677 ont effectivement reçu les deux doses prescrites du vaccin chinois Synopharm ou du vaccin russe Sputnik V.

Cette campagne de vaccination a été lancée le 24 avril de l’année en cours à Brazzaville par le Président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner