Congo : Virginie Nkouka a obtenu son permis poids-lourds

Virginie Nkouka, la première femme congolaise à avoir conduit un grand bus de 12,5 mètres en s’imposant dans un milieu d’hommes a obtenu haut la main son permis poids-lourds.

« Mon parcours est particulier, j’ai toujours aimé conduire, j’ai commencé par chauffeur de bus dans une société de transport urbain puis j’ai très vite été attirée par la conduite de poids lourds, j’ai donc passé le permis spécifique qui me permettrait de conduire ces gros engins et j’ai suivi une formation qualifiante, je suis aujourd’hui l’une des seules femmes au Congo détentrice d’un permis de conduite de poids lourds et je suis chauffeur au WFP République du Congo », a déclaré Virginie Nkouka.

«Le message que je pourrai passer aux filles c’est de continuer à se former, encore et toujours, continuer à apprendre car la vie est une école qui ne finit pas. Il ne faut jamais baisser les bras car le meilleur reste toujours à venir » a ajouté l’ex chauffeur de la Société de Transport Public Urbaine (STPU).

On rappelle que la conduite, c'est ici une histoire de famille. Son père était routier, il conduisait des poids lourds. Il y a aussi sa grande sœur qui conduit des bus de transports en commun en France, et son petit frère qui conduit des semi-remorques.

Première conductrice de bus au Congo-Brazzaville, Virginie Nkouka a pris le volant pour la première fois en 2015, après une formation, pour la Société de Transport Public Urbaine (STPU).

Elle a déjà parcouru 70% du territoire congolais en tant que conductrice.

Un exemple à suivre dans un pays où la pauvreté a un visage féminin.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner