Congo : Pas d’argent, pas d’école (les enseignants volontaires)

Ils ne s’avouent pas vaincus. Pour maintenir la pression sur le gouvernement congolais, plusieurs enseignants volontaires ont tenu ce jeudi matin un sit-in de protestation devant le Trésor public à Brazzaville pour réclamer les « 8 mois impayés de leurs rémunérations » et dénonçant leur marginalisation.

« Pas d'argent, pas d’école.Quelle sorcellerie gouvermenatale !», criaient les enseignants volontaires devant le Trésor Public. Des slogans hostiles au gouvernement Mouamba ont été scandés par les manifestants en colère.

«Nos revendications datent depuis longtemps. Nous avons déjà saisi le gouvernement, mais rien n’a été fait», ont-ils expliqué.

Loin de se résigner à baisser les bras, les enseignants volontaires réitèrent leur volonté de poursuivre le mouvement de protestation pour se faire entendre.

Le protocole souligne que 4160 enseignants volontaires devraient recevoir une bourse de 50 à 75. 000 Fcfa par mois pour attendre leurs intégrations à la Fonction publique qui se feront progressivement. Ils déplorent la lenteur administrative car jusque-là certains dossiers sont encore dans le circuit d’approbation.

La rentrée scolaire pour le cycle primaire et secondaire est fixée au 12 octobre prochain.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner