Congo – Covid-19 : La Coordination nationale fixe la réouverture des frontières au 24 août

La 8e réunion de la Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 s’est tenue le mardi 11 août 2020, de 11h00 à 13h15, par visioconférence et sous la haute autorité du président Denis Sassou N’Guesso. Au nombre des mesures qui en ont résulté, il y a la réouverture des frontières nationales au 24 août 2020 avec obligation de test PCR payant pour tous les voyageurs venant de l’étranger ou encore la reconduction de l’essentiel des mesures arrêtées par la Coordination nationale, lors de sa session du 24 juillet 2020. Voici les différentes recommandations, telles qu’énoncées par le ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla.

« La Coordination nationale recommande aux autorités compétentes de reconduire toutes les décisions arrêtées en sa session du 24 juillet 2020, à savoir :

• la prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour une nouvelle période de vingt (20) jours, soit à compter du 19 août 2020 pour la période à venir ;

• la prorogation du couvre-feu à Brazzaville et à Pointe-Noire, de 20 heures à 5 heures du matin ;

• la prorogation du couvre-feu sur le reste du territoire national, de 22 heures à 5 heures du matin ;

• l'interdiction des rassemblements de plus de cinquante (50) personnes dans les lieux publics et privés, à l’exception des marchés domaniaux et de la participation à une activité autorisée dans le cadre du déconfinement ;

• le port obligatoire et conforme du masque de protection individuelle ;

• l’observation, partout et par tous, de toutes les mesures barrières ;

• la non-réouverture des établissements d’enseignement fermés, des résidences universitaires et des internats ;

• la non-réouverture des boîtes de nuit et autres lieux de danse ;

• l'interdiction des rencontres de sport collectif et des spectacles ;

• la célébration, dans l’intimité, de tous les événements familiaux, dans le respect de toutes les mesures de prévention ;

• l’exercice des contrôles sanitaires et de la force publique à l'entrée et à la sortie de toutes les villes du pays. Afin de renforcer la prévention, la Coordination nationale recommande les mesures suivantes :

• rendre payant (pour chaque voyageur) le test PCR obligatoire réalisé à l’aéroport, à l’arrivée des vols internationaux. Le prix recommandé est fixé à 20.000 frs CFA, soit trente euros (30 €) ou quarante dollars (40 $US) par personne testée ;

• interdire la pratique du sport individuel et les promenades en groupe de plus de trois personnes sur les voies et espaces publics, notamment la corniche et les alentours des stades de Brazzaville ainsi que les bords de l’océan atlantique à Pointe-Noire et dans le Kouilou ;

• interdire l’installation sur la voie et les espaces publics des chapiteaux destinés à accueillir des personnes ; limiter à dix (10) le nombre des membres d’une famille appelés à participer à la levée du corps, à la morgue, d’un parent décédé, en voie d’inhumation ;

• limiter le nombre de corps à inhumer par jour. En vue de contribuer à la redynamisation de l’économie nationale, la Coordination nationale recommande de :

• rouvrir les frontières aériennes à partir du lundi 24 août 2020.

La Coordination nationale assortit cependant cette réouverture à la nécessité que les différents acteurs (Etat, compagnies aériennes notamment) s’assurent que toutes les mesures sanitaires et de sécurité nécessaires soient prises pour éviter d’importer de nouveaux cas dans notre pays, ce qui reviendrait à contrarier nos efforts en vue d’endiguer le virus à l’intérieur de nos frontières. »

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner