Les USA félicitent la justice congolaise pour avoir condamné six trafiquants d’enfants

L’Ambassade des USA au Congo vient de féliciter la République du Congo pour la condamnation de six trafiquants d'enfants cette semaine.

« Félicitations à la République du Congo pour la condamnation de six trafiquants d'enfants cette semaine. Ceci s’inscrit dans le cadre des progrès considérables réalisés par la République du Congo contre cette forme d'esclavage moderne », peut-on lire sur le compte Tweeter de l’Ambassade des USA au Congo-Brazzaville.

Reconnus coupables des faits mis à leur charge, à l’issue du procès le 4 août à Brazzaville dans le cadre de la session criminelle, six ressortissants béninois ont été condamnés à trois ans de réclusion pour traite d’enfants.

En dehors de trois ans de réclusion et un million d’amende pour chacun, Pauline Houessou et les trois autres coaccusés vont payer à l’Etat congolais les frais de rapatriement des enfants victimes, a indiqué Christian Oba, président de la Cour criminelle, prononçant le verdict.

Les condamnés ont fait venir du Benin dix filles mineures privées de scolarité, soumises aux corvées dans les marchés et à leurs domiciles, souligne l’acte d’accusation.

Parmi les poursuivis, deux ne se sont pas présentés dont un pour citation à parquet.

« Ils sont condamnés à dix ans de travaux forcés et dix millions d’amende ferme chacun », a souligné le président de la Cour criminelle en évoquant un mandat d’arrêt contre eux à l’audience et tout en ordonnant leur expulsion du territoire congolais à l’expiration des peines ci-dessus prononcées.

On rappelle que la loi n°4-2010 du 14 juin 2010 portant protection de l’enfant punit la traite ou le trafic d’enfants en terre congolaise. L’arsenal juridique est renforcé par la loi n°22-2019 du 17 juin 2019 portant lutte contre la traite des personnes.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner