Les incidents du Pool ont jeté au moins 2 000 personnes sur la route de l'exode, selon Caritas Congo

Caritas Congo, expression de la charité de l’Eglise Catholique au Congo pour construire une société plus juste et fraternelle a annoncé que les incidents de la région du Pool ont jeté au moins 2000 personnes sur la route de l’exode.

Sur le terrain, l'évêque du Pool, Mgr Louis Portella-Mbuyu affirme que les combats ont bien cessé.

«Pour le moment, nous n'entendons rien (comme bombardements). Le souhait est que cela continue ainsi. Que la paix revienne et que les populations puissent retrouver leur tranquillité, vivre tranquillement en pensant à leur avenir, à leurs familles. C'est ce que nous souhaitons », a laissé entendre le prélat.

De son côté, Guy-Brice Parfait Kolélas, candidat malheureux à la dernière présidentielle, a remis mardi 26 avril à Caritas Congo un don au profit des déplacés.

Le député de Kinkala, la ville préfecture du département du Pool, a demandé au Parlement congolais de mener une enquête impartiale afin de faire la lumière sur les bombardements qui ont fait au moins 2 000 déplacés dans le Pool et à Brazzaville.

Edwige KISSINGER

banner