Paludisme au Congo, la lutte est loin d’être terminée

Le 25 avril est la journée mondiale de lutte contre le paludisme. Au Congo la maladie tue chaque année en moyenne 850 congolais selon les statistiques officielles.

Au Congo, le paludisme est l'une des premières causes de mortalité infantile. Il constitue la première raison de consultation sanitaire soit 41 % chez les enfants de moins de 5 ans et 18% pour la population en générale.

La lutte contre le paludisme est un problème de santé publique. En effet, ce fléau réduit le taux de la productivité et a un impact négatif sur le développement économique, social et culturel des communes du Congo.

Les autorités ont fait des réels efforts, mais dans le pays comme dans la sous-région, la lutte est loin d’être terminée.

Aurélie ISSIMBA

banner