Crises humanitaires en Afrique : le Congo apporte une contribution de deux millions de dollars

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso a annoncé vendredi, lors de la Conférence des donateurs en marge des travaux du 16ème sommet extraordinaire de l’Union Africaine (UA) à Malabo en Guinée équatoriale sur le «terrorisme et les changements inconstitutionnels de gouvernement» en Afrique, que « le Congo apporte une contribution de deux millions de dollars » pour faire face aux crises humanitaires en Afrique.

« Face aux crises humanitaires qui secouent le continent, nous avons décidé de prendre notre situation en main. Le moment est venu pour les dirigeants africains de lancer un message clair au reste de la communauté internationale. J’annonce que le Congo apporte une contribution de deux millions de dollars », a déclaré le président Denis Sassou N’Guesso.

Selon l’UA, «les besoins humanitaires augmentent rapidement en Afrique», notamment «à cause des chocs climatiques et des conflits (…) qui ont augmenté de manière exponentielle les besoins humanitaires».

Plus de 30 millions de personnes sont des déplacées internes sur le continent, dont plus de 10 millions d’enfants de moins de quinze ans, selon l’UA. En cause : les conflits intercommunautaires dans certaines régions et l’insécurité alimentaire.

Environ 282 millions sont sous-alimentés, en augmentation de 49 millions par rapport à 2019, selon l’agence des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Il s’agit d’un premier «Sommet humanitaire extraordinaire», qui réunit des donateurs pour tenter de mobiliser des fonds, afin de venir en aide «urgente» aux 15 pays africains les plus touchés par les crises, avait précisé l’UA dans un communiqué.

«Environ 113 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire en Afrique dont 48 millions sont des réfugiés, des demandeurs d’asile et des déplacés internes», a détaillé le président de sa Commission, Moussa Faki Mahamat.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner