Mathias Dzon tire à boulets rouges sur l’IDC

L’opposant congolais Mathias Dzon, l’un des leaders du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) a fustigé sans merci à Brazzaville, le mauvais comportement des opposants réunis au sein de l’Initiative pour la démocratie au Congo (l’IDC).

«L’IDC n’est pas une plateforme de l’opposition. C’est un groupe des collaborateurs de Sassou qui n’acceptent pas leur éviction du gouvernement et lui règlent les comptes. L’opposition, c’est le Frocad dont certains membres sont candidats », a déclaré Mathias Dzon.

L'opposant qui est en pleine succombe de voir se voler la vedette par ces nouveaux venus dans l'opposition affirme également que L’IDC et le Frocad ne vont pas à l’élection « pour gagner mais pour susciter le mécontentement et soulever le peuple comme c’était en octobre ».

Selon lui, la présidentielle doit se tenir en juillet 2016, comme prévue par la Constitution de 2002 qui n’est plus en vigueur au Congo.

«Je suis un candidat potentiel pour une élection présidentielle à bonne date. Je trouve que le 20 mars est une date précipitée Si on est d’accord sur une date qui arrange tout le monde, je serais candidat. Je suis le seul à avoir édité un projet de société », a-t-il ajouté.

Les leaders de l’opposition réunis au sein de l’IDC n’ont pas encore réagi aux propos de l’ancien ministre des Finances du président Denis Sassou Nguesso, candidat malheureux aux élections présidentielles de 2002 et 2009.

Edwige KISSINGER

banner