La police encercle le domicile du général Jean-Marie Michel Mokoko

Peu après 21 heures samedi, des policiers en civil et en uniforme ont pris position entre l’hôtel Mikhael et l’ambassade du Congo Kinshasa. Visé par ce dispositif, le général Jean-Marie Michel Mokoko compte les heures, entouré de sa vieille mère et de sa garde rapprochée sur le qui-vive, rapporte Le Monde.

C’est bien de lui qu’il est question, à 2,5 km de là, au palais présidentiel. Le général Jean François Ndenguet, s’y entretenait avec le chef d’Etat, Denis Sassou-Nguesso, du sort à infliger au leader populaire de l’opposition – et bête noire du régime Jean-Marie Michel Mokoko, précise la même source.

Joint au téléphone par Le Monde Moukoko se veut « serein », même s’il ajoute que « tout peut se produire dans ce pays ».

«Je n’ai pas peur d’être arrêté par des serviteurs de dirigeants qui considèrent ce pays comme leur patrimoine personnel ou de mourir», a conclu l’ex Chef d’Etat-major affectueusement appelé par les brazzavillois de « Moïse le sauveur ».

Edwige KISSINGER

banner