Michel Mokoko démissionne de ses fonctions de Conseiller au cabinet du président Sassou

Le bruit courait, amplifié par les réseaux sociaux, que le général Jean-Marie Michel Mokoko quitterait les fonctions de Conseiller au cabinet du président congolais, Denis Sassou Nguesso qu’il occupait depuis 2005. Le Représentant spécial de la présidente de l’UA chef de mission pour la RCA et l’Afrique centrale a confirmé la rumeur dans une lettre adressée au numéro un congolais où il explique les raisons de son choix.

Dans cette lettre, le général Jean-Marie Michel Mokoko revient sur le traitement qui lui avait été réservé à la suite d’une interview accordée à la presse locale en juillet 2015.

Le chargé des questions de paix et de sécurité du président Sassou Nguesso avait alors exprimé sa désapprobation du changement de Constitution voulu par son patron ouvrant la voie à un nouveau mandat après 30 ans de pouvoir.

«Vraisemblablement, cette prise de position de principe n’a pas été appréciée à sa juste valeur prospective. Le ministre à la Présidence chargé de la Défense s’est réfugié derrière un euphémisme emprunté au vocabulaire diplomatique pour rappeler en consultation un Haut Fonctionnaire», écrit l’ancien chef d’Etat-major (de 1987 à 1993).

«Une telle humiliation ne pouvait être acceptée d’un Officier Général respectueux des valeurs d’éthique fondatrices d’une institution régionale aussi honorable’, a-t-il ajouté.

«Pour éviter ce qui s’apparente inutilement à un conflit d’intérêt, qu’il vous plaise, Monsieur le président, de me décharger des fonctions de Conseiller au Cabinet du Chef de l’Etat », a conclu Jean-Marie Michel Mokoko.

Le général veut tenter sa chance à la présidentielle de mars 2016 même s’il reste sans parti politique.

Aurélie ISSIMBA

banner