RDC : Le général Faustin Munene transféré à Brazzaville «pour des soins» selon le Ministère congolais de l'Intérieur

RDC : Le général Faustin Munene transféré à Brazzaville «pour des soins» selon le Ministère congolais de l'Intérieur

Expulsé du Gabon vers le Congo-Brazzaville le 5 janvier, l'ex-chef d'état-major de la RDC, le général Faustin Munene, recherché à Kinshasa, est arrivé ce mardi matin à Brazzaville « pour y subir un examen médical », selon le Ministère congolais de l'Intérieur.

«Faustin Munene est bien arrivé aujourd’hui [mardi 6 janvier] à Brazzaville, en provenance d’Ewo », dans le centre-ouest du pays.

Au Ministère de l’Intérieur congolais, on dément « catégoriquement » toute information faisant état de la présence du général Faustin Munene dans le local de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

« Il est ici pour des soins », martèle-t-on.

Accusé de tentative de putsch en RDC et condamné par contumace à la prison à vie dans son pays par un tribunal militaire pour « complot contre la sécurité de l’État » en 2010, le général Munene a fui à Brazzaville.

Depuis quelques années, il est officiellement assigné à résidence à Ewo. Pour autant, Kinshasa n’a jamais cessé de demander son extradition. Sans succès.

Pour Thierry Moungalla, porte-parole du gouvernement du Congo-Brazzaville, « Faustin Munene reste et demeure sous notre protection. C’est un homme âgé et souffrant. Il était donc prévu qu’il soit conduit à Brazzaville pour des examens médicaux appropriés après sa tentative d’escapade au Gabon ».

«Entre son expulsion au Congo-Brazzaville et aujourd’hui, aucun événement n’est survenu qui pourrait expliquer son arrestation », assure-t-il.

GermaineMapanga / Les Echos du Congo Brazzaville