Trois gendarmes gabonais arrêtés pour achat d’armes à feu au Congo

Beau coup de filet des éléments de la Direction générale des recherches (DGR, renseignements généraux) de Franceville. Ils ont interpellé deux gendarmes et un commandant de brigade gabonais pour achat d’armes à feu au Congo qu’ils auraient voulu acheminer au Gabon.

Selon les informations, deux gendarmes seraient partis de Port-Gentil. Ils se seraient arrêtés à Onga, département de la Djoué, dans la province du Haut Ogooué alors que leur mission était d’aller s’approvisionner en divers produits congolais. Ne pouvant pas traverser la frontière, ils se seraient rapprochés de leurs collègues de la gendarmerie d’Onga, pour leur indiquer une personne capable d’aller au Congo leur acheter les produits en question, sans pour autant dire aux autres de quels produits il s’agissait.

Les gendarmes d’Onga ont orienté leurs collègues vers un jeune de la contrée, habitué à faire des allers-retours entre le Gabon et le Congo avec sa moto.

Une fois en contact avec le jeune homme, les deux gendarmes lui auraient présenter un montant de 500 mille francs CFA pour l’achat des munitions de guerre.

Surpris par la commande des deux gendarmes, le jeune homme aurait couru vers son oncle, qui est un ancien militaire lui relater les faits.

C’est alors que ce dernier l’aurait entraîné chez le préfet d’Onga, pour expliquer ce qui s’est passé avec les deux étranges visiteurs.

Les deux messieurs voyant la situation prendre une autre tournure, ont pris la poudre d’escampette mais ils ont été rattrapé vers Akieni.

Le gouverneur du Haut Ogooué a été saisi de l’affaire, les deux gendarmes et le Commandant de brigade d’Onga sont actuellement entendus par la DGR à Franceville pour le besoin de l’enquête.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville