Covid-19 au Congo : les établissements de vente de produits de première nécessité ouverts tous les jours

En dépit du caractère pathogène et contagieux du virus covid-19, le gouvernement congolais a annoncé que les points de vente de certains aliments resteront ouverts tous les jours, à l’exception des marchés domaniaux qui n’ouvriront que lundi, mercredi et vendredi. Une mesure qui vient ainsi mettre un terme à l’imbroglio qui régnait autour de la question des établissements autorisés à ouvrir leurs portes quotidiennement en cette période de confinement et de couvre-feu.

Au nombre des points de vente qui peuvent désormais rester ouverts tous les jours, pour des policiers et gendarmes zélés ou qui interprètent mal les textes, il y a des boutiques, des magasins et des supermarchés d’alimentation et boissons pour la consommation humaine, des boulangeries et pâtisseries, des distributeurs des officines et dépôts pharmaceutiques, ainsi que des stations-services d’hydrocarbures liquides et gazeux.

Sur la même liste, l’on retrouve également des dépôts de vente de charbon de bois et de bois de chauffe, des magasins de vente d’aliments de bétail, des médicaments et produits pour les soins de santé animale, des magasins de vente des produits phytosanitaires, des services financiers et de télécommunications,  sans oublier ceux de logistique et de transport des marchandises.

Afin de ralentir la propagation du virus, les mesures d'hygiène et de distanciation sociale, dites “barrières”, définies au niveau national, doivent être observées en tout lieu et en toute circonstance.

Edwige KISSINGER / Les Echos du Congo Brazzaville

banner