Lutte pour les droits de la femme : la campagne « Tosala » prend fin le 27 mars prochain à Brazzaville

Débutée le 6 mars dernier, la campagne « Tosala », initiée par l’Institut français du Congo (IFC) en collaboration avec plusieurs femmes artistes du Congo, prend fin le 27 mars prochain à Brazzaville, la capitale congolaise. Selon les initiateurs, cette campagne vise à sensibiliser la population congolaise aux différentes formes de violences faites aux femmes ainsi qu’au leadership féminin.

Au cours de cette campagne, quatre programmes audiovisuels sont proposés tout au long de ce mois de mars dédié aux droits des femmes.

Il s’agit notamment d’un évènement au Congo, une chanson originale écrite par les artistes femmes les plus connues du pays, à savoir des slammeuses, rappeuses et chanteuses bien évidemment.

Prennent part à ce rendez-vous les femmes artistes de Brazzaville et Pointe-Noire, telles que Spirita Nanda, Mariusca Moukengue Slam, Fanie Fayar, Gladys Samba, Welicia Bord, Benie Chicane, Gypsie LaTigresse, La Pie d'or Musique Monie Kongo, Nestelia Forest, Maman Credo, Jessy B, Cilia Jules, Liz Babindamana, Oupta Oupta, Dulcie Kiyindou.

Initié par l’IFC, l’évènement est organisé en partenariat avec le Ministère congolais de la Santé, de la Population, de la Promotion de la femme et de l’Intégration de la femme au développement, l’Ambassade de France au Congo, la délégation de l’Union européenne, l’Association des femmes juristes du Congo, etc.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner