France – Médias : De nombreux congolais présents pour l’adieu à Pauline Tsik

Elle s’était paisiblement endormie dans son lit pour l’éternité, le lundi 26 octobre à Nanterre. Les obsèques de la journaliste Pauline Tsidékélé dite Pauline Tsik ont eu lieu mercredi 3 novembre à Nanterre.

Une pluie fine, comme si la nature pleurait de toutes ses larmes la disparition de Pauline Tsik, cette grande dame de la Presse congolaise. 

En ce mercredi 3 novembre, au funérarium du Mont Valèrien de Nanterre, ils étaient tous là. Parents, amis, collègues de la corporation, connaissances, ainsi que des Congolais présents en région parisienne pour l’adieu à l’enfant du pays.

Sur fond de musique kimbanguiste, tous ont défilé pour l’ultime ‘’aurevoir’’, devant le cercueil de Pauline Tsik recouvert du drapeau du Congo, ce pays qu’elle servi des années durant, en présentatrice vedette du journal télévisée de 20 heures sur Télé-Congo, la chaîne nationale.

Puis, s’en est suivi ce moment de douleur encore plus intense, celui de la séparation.

Quelques mots en guise de supplique, face à cette implacable loi de la nature. Ces souvenirs évoqués tel sur un livre qui rythme des pages noyées de larmes, hélas tournées à jamais.

C’est au cimetière Centre de Nanterre que Pauline Tsik repose, loin de son pays dont elle aura à jamais gardé l’amour. 

Adieu chère consœur !

Adieu Pauline Tsik !

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner