Les bureaux de la Société des postes et de l’épargne du Congo (Sopeco) cadenassés

Les travailleurs de la Société des postes et de l’épargne du Congo (Sopeco) ont entamé, jeudi 23 septembre 2020, une grève illimitée et exigent au préalable le versement de cinq mois de salaires de l’année en cours sur les vingt impayés.

«La grève est générale. Nous demandons donc à tous les travailleurs de rester chez eux. Il n’y a pas de service minimum », a déclaré Stell Gabiot, secrétaire chargé à la communication de l’intersyndicale de la Sopéco.

Selon lui, la décision d’aller en grève émane de la non-volonté de la direction générale à pouvoir négocier avec les représentants syndicaux, de la non-reconnaissance des bureaux de l’intersyndicale, à savoir le postier et la fesypostel.

L’intersyndicale sollicite une attention particulière du gouvernement pour décanter la situation.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner