Congo – Circulation routière : Encore un accident mortel sur la Nationale 2

Un bus de transport en commun assurant sa desserte sur la Nationale 2 a fait une sortie de route lundi, peu après midi, à quelques encablures de la localité de Ngo, alors qu’il ralliait Brazzaville. On déplore des morts et de nombreux blessés.

La route a encore tué lundi 21 septembre sur la Nationale 2, quand un bus qui selon les témoins, appartient à la société ''Océan du Nord'', a fait une sortie de route, terminant sa course sur l’accotement, après plusieurs tonneaux.

La violence du choc a occasionné de nombreux dégâts sur le véhicule, entamant du coup l’intégrité physique des occupants.

Selon les témoins, trois personnes seraient décédées sur place, dont l’une a eu le bras amputé. Deux autres seraient décédés durant leur transport à l’infirmerie de Ngo où ont été acheminés les blessés. Une infirmerie démunie de tout, pour administrer les premiers soins aux accidentés.

Le chauffeur aurait perdu le contrôle de son véhicule, après avoir heurté un enfant traversant la voie, à hauteur du village Impilantsa. La vitesse excessive, sur une route dont le piteux état oblige le conducteur à slalomer entre trous béants et autres nids de poules serait la cause de l’accident.

Des blessés ont confié que le conducteur était encouragé à appuyer sur le champignon, par nombre de voyageurs qui souhaitaient rentrer à Brazzaville, avant le début du couvre-feu, autrement ils auraient été forcés de passer la nuit en rase-campagne. Voila qui pour eux, donne un sens au dicton : « mieux vaut tard que jamais ».

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner