Eau-potable : Clément Mouamba a procédé au lancement du 2ème château d'eau à Sibiti

La bataille menée depuis des années par la ville de Sibiti, pour avoir facilement accès à l’eau potable a connu son épilogue. Pour renforcer la desserte en eau potable du chef-lieu du département de la Lékoumou, le Premier ministre congolais, Clément Mouamba, a procédé au lancement officiel du deuxième château d'eau. Ce projet enfin concrétisé va permettre de répondre à la demande trop forte pour cette ville en pleine essor.

"La marche vers le développement. Allons plus loin ensemble": tel est l'intitulé du projet de société de Denis Sassou N'Guesso à la faveur de l'élection présidentielle du 20 mars 2016. Ainsi dit, le Congo marche résolument et inexorablement vers son destin.

Pour ce faire, de lourds investissements doivent être effectués dans les infrastructures socio-économiques, notamment : l’électricité et l’eau ; « source de vie ». Ainsi donc, le gouvernement congolais est au travail et de grands projets sont et vont être mis en route pour apporter plus de confort à tous nos concitoyens dans tous les domaines, et principalement dans celui de l’eau potable.

En effet, il est inacceptable de constater que le Congo-Brazzaville dispose de ressources suffisantes en eau potable, mais d’Infrastructures insuffisantes pour amener l’eau au robinet des populations.

L’absence d’investissement pendant toute une décennie a entrainé un déficit important d’approvisionnement en eau potable, aussi bien en milieu urbain que rural.

L’ouvrage inauguré aujourd’hui par Clément Mouamba était attendu par les populations et les autorités de la ville afin de palier à la vétusté et la faible capacité de l’ancien château. Ce dernier, en effet ne répondait plus aux besoins d’une commune en pleine essor. Ce qui se caractérisait pour les habitants par la diminution du débit d’eau et par la disparition totale dans certains quartiers.

Comme on peut le constater, tout concourt dans les actes du gouvernement Clément Mouamba à la satisfaction des besoins vitaux de nos populations, qu’il s’agisse de routes, de l’éducation, de la santé, de l’électricité et surtout de l’eau potable.

Vivement que ce château d’eau soit préservé et entretenu car le projet de point d'eau érigé dans l'ensemble du pays est resté un monument, alors que cela a coûté des millions de FCFA aux contruables congolais.

La cérémonie inaugurale du deuxième château d’eau de la ville de Sibiti s’est déroulée en présence entre autres, des autorités locales et départementales, du ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla, des auxiliaires de commandement et de la population bénéficiaire de cet ouvrage dont le sourire voilait la satisfaction.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner