La ville de Mbinda fait la chasse à l'insalubrité

L’administrateur-maire de la communauté urbaine de Mbinda dans le Niari (sud), Davy Pastive Boumpassi a décidé de passer à la vitesse supérieure. La lutte contre l'insalubrité est considérée comme une « priorité » pour la Ville. Cette semaine, il a réuni toute la notabilité de Mbinda dans son cabinet de travail pour lancer l’opération « Mbinda ville propre » en vue d’améliorer le cadre de vie.

En quelques années, l’ancienne cité Comilog a perdu de sa superbe. Personne ne saurait le contester : ni les populations ou bien les touristes.

Peuplée de plus de 5000 habitants, la communauté urbaine de Mbinda compte plusieurs quartiers (Poto-Poto, Ngani-Ngani, Terrain l’aviation, Mpassia, Mikouagna, Matlowski, Poteau rouge, cité DCF, cité Téléphérique…).

Depuis la fermeture de la Comilog en septembre 1991, la ville ne dispose plus d’un véritable plan de lutte contre l’insalubrité. Un défi que devra relever Davy Pastive Boumpassi.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner