Les habitants de Brazzaville vivent le confinement et le couvre-feu dans le noir

Fâcheuses coupures de courant à Brazzaville. Les habitants de la capitale congolaise vivent le confinement et le couvre-feu en vigueur depuis le 31 mars dernier dans le noir. Ils sont soumis aux coupures et délestages d’électricité.

De jour comme de nuit, les coupures et délestages sont répétés depuis le début du confinement et du couvre-feu initiés pour barrer la route à la propagation du Covid-19.

Nombreux sont ceux qui craignent que leurs provisions se retrouvent à la poubelle du jour au lendemain.

La Société énergie électrique du Congo (2EC) évoque des perturbations sur une ligne haute tension reliant Pointe-Noire à Brazzaville et promet d’améliorer la desserte une fois les travaux de maintenance terminés.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville