Brazzaville : Le gouvernement ferme tous les dépôts pharmaceutiques illégaux

Brazzaville : Le gouvernement ferme tous les dépôts pharmaceutiques illégaux

Les services de la sécurité publique, en collaboration avec le Ministère congolais de la Santé publique ont pris la décision de fermer tous les dépôts pharmaceutiques illégaux à Brazzaville.

L’opération s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la vente illicite des médicaments de la rue, menées depuis des années par le Ministère de la Santé et de la population, en partenariat avec l’Ordre des pharmaciens du Congo et le Syndicat national des pharmaciens du Congo.

Quelques vendeurs interrogés dans plusieurs sites où s’exerce l’activité, ont indiqué que cette fois-ci, ils ont été surpris par l’opération dès 4 h du matin pour les uns et 5 h pour les autres.

La pharmacie est bien souvent le seul poste avancé du système de santé. Au Congo-Brazzaville, plus de 450 dépôts pharmaceutiques illégaux vendent des médicaments fabriqués au Nigéria, en Inde et dans bien d’autres pays.

En décembre 2016, dans le souci de lutter contre la vente illicite des médicaments, les pharmaciens avaient sollicité du gouvernement, lors des journées scientifiques et pharmaceutiques de Brazzaville sur le thème « la résistance aux antibiotiques », la mise en place d'un système de contrôle de médicaments afin de donner à la population ceux de bonne qualité.

Les pharmaciens avaient déploré également le manque d’arsenal juridique, loi pharmaceutique, commission d’homologation du médicament de laboratoire de contrôle de qualité et bien d’autres.

Ce véritable fléau de faux médicaments tue plusieurs personnes par an prospère sans contrainte au Congo.

Jack MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville