Brazzaville abrite du 12 au 14 juillet le congrès africain unifié d’hématologie

Brazzaville abrite du 12 au 14 juillet le congrès africain unifié d’hématologie

Plus d’une centaine de participants venus des pays francophones et anglophones prendront part, pour la première fois, aux assises qui se tiendront du 12 au 14 juillet, au Centre international des conférences de Kintélé, dans la banlieue nord de Brazzaville.

Le congrès africain unifié d'hématologie est placé sous le patronage de l’épouse du chef de l’Etat congolais, Antoinette Sassou N’Guesso, présidente de la Fondation Congo-Assistance et marraine de la lutte contre la drépanocytose dans le monde.

Pendant trois jours, la communauté scientifique internationale et africaine en particulier venue de France, de l’Inde, des Etats-Unis et de plusieurs pays africains fera le point des avancées et envisagera les perspectives sur la lutte contre les maladies du sang, en se focalisant sur la drépanocytose.

Prendront part également les cadres, chercheurs, hématologues africains francophones et anglophones ; les membres du réseau africain francophone de transfusion sanguine ; les étudiants en spécialités et en année pré-doctorat ; les infirmiers exerçant en hématologie et en Oncologie.

L’objectif de la rencontre est de contribuer à l’amélioration de la prise en charge des affections hématologiques en Afrique noire; de créer un cadre de concertation pluridisciplinaire regroupant les pays francophones et anglophones dans le diagnostic et la prise en charge des maladies du sang ; d’organiser les réunions scientifiques par des conférences, des communications; de favoriser les échanges entre les hématologues africains ainsi que les échanges Nord-Sud ; d’évaluer les avancées des Africains dans l’organisation des réunions scientifiques et les performances des acteurs impliqués.

Jack MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville