Brazzaville : l’obélisque de Moungali entre le sang et la rouille

Un brazzavillois aurait vu du sang sortir des parois en marbre de l’obélisque du millénaire érigé au rond-point Moungali. Mais pour le ministre congolais de la Culture et des arts, Mottom Mamoni, il s’agit d’une simple rouille.

La même version a été confirmée par le personnel de santé et la police qui se sont rendus au pied du monument qui attire les regards des brazzavillois et autres touristes de passage dans la ville capitale.

On rappelle que dans la journée du 4 juillet, une rumeur faisait état du sang qui jaillirait de l’obélisque du millénaire érigé au Rond-point Moungali, dans le quatrième arrondissement de Brazzaville. Et dans les heures qui suivaient, le rond-point Moungali était envahi par une foule qui venait de partout pour vivre les faits.

L’information qui a fait le buzz dans le pays et loin de ses frontières a été vite démentie par les autorités congolaises.

Aurélie ISSIMBA

banner