Dissolution de fait du CNR du pasteur Ntumi

Ce n'est pas la dissolution d'un parti politique ou d'une association, mais ça y ressemble. À moins d'entrer en clandestinité, les membres du CNR et de « Mboundani A Bundu Dia Kongo » ne pourront se réunir désormais.

Par arrêté n°5561 du 29 avril 2016, le ministre de l’Intérieur, de la décentralisation et du développement local, conformément aux dispositions combinées de la loi n ° 21-2006 du 21  août 2006 sur les partis politiques en ses articles 5 alinéa 1, 6 et 19 a décidé de fermer provisoirement les locaux abritant le siège national et les sièges départementaux du Conseil national des républicains (CNR) de Fréderic Bintsamou alias Pasteur Ntumi, sur l’ensemble du territoire national pour entretien de milices armées et de troubles graves à l’ordre public.

L’arrêté précise, en outre, que pendant cette période de suspension, les préfets des départements sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de veiller au strict respect de la mesure édictée à l’article premier ci-dessus, en attendant la décision du juge des référés.

Un autre arrêté n° 5560, signé à la même date, porte interdiction des activités de l’église du Pasteur Ntumi dénommée « Mboundani A Bundu Dia Kongo », dont le siège est situé au village Soumouna dans le district de Kinkala, département du Pool, pour entretien de milices armées et troubles graves à l’ordre public.

Les préfets des départements sont chargés, chacun en ce qui les concerne, de l’exécution de la mesure édictée à l’article premier ci-dessus.   

Arrielle KAMBISSY

banner