Congo : Pierre Moussa appelle tous les Congolais à soutenir l’action de Denis Sassou N’Guesso

L'objectif, c'est vraiment de dire qu'on veut que le Congo réussisse. In fine donc que le Président de la République réussisse, admet le directeur national de campagne du candidat Denis Sassou N'Guesso qui a lancé un appel à ses compatriotes, à l’occasion d’une conférence de presse animée le 8 avril à Brazzaville, à soutenir l’action de son champion, réélu avec 88,40% des voix.

Dans son nouveau projet de société intitulé ‘’Ensemble, poursuivons la marche’’, Denis Sassou N’Guesso a inscrit son nouveau mandat de cinq ans sous le signe de la paix, de la stabilité sociale et du développement économique.

Mais il n'aura guère le temps de se reposer sur ses tout frais lauriers. Au contraire, il lui faudra maintenant retrousser les manches, et très rapidement, pour relancer l'économie nationale après la profonde crise économique qu'a connu le pays depuis mi-2014 à la suite de la baisse du prix du pétrole.

La priorité du Président de la République va être aussi, de renouer avec le Fonds monétaire international (FMI). En crise, le Congo est endetté envers la Chine et les tradeurs pétroliers Glencore et Trafigura.

Il doit également tout mettre en œuvre pour lutter contre les antivaleurs dans le pays. Les Congolais ont la ferme conviction qu’aucune entreprise de construction du pays et de relance de l’économie nationale ne peut vraiment prospérer si se développe la passivité face à la montée des comportements déviants.

Denis Sassou N’Guesso doit donc donner un contenu réel à la lutte contre les antivaleurs afin que se produise effectivement la rupture annoncée et appelée par lui avec force.

Combien d’auto saisine, les différents procureurs à travers la République, peuvent-ils brandir, montrant qu’ils ont pris le problème à bras-le-corps. Crimes économiques, atteintes aux libertés individuelles, aliénation du patrimoine public etc. Les domaines d’investigation ne manquent pas, surtout quand par sa clameur, la population crie son exaspération. Même quand certains services d’Investigations ont mené des enquêtes devant déboucher sur des interpellations par le corps judiciaire, celles-ci restent, sauf deux rares exceptions à minima, presque classées sans suite. Hélas…

Arrivé au pouvoir le 5 février 1979, le Président Sassou-N’Guesso pourra encore briguer un nouveau mandat en 2026.

En 2015, il a fait modifier la Constitution pour faire sauter le verrou des deux mandats.

En attendant, l’heure est désormais au travail et non aux discours pour que demain soit meilleur qu’aujourd’hui.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner