Congo : un haut-fonctionnaire confirme les rétrocommissions au Ministère de l’Enseignement Technique et Professionnel

Les Echos du Congo-Brazzaville révèlent une lettre du ministre de l’Enseignement Technique et professionnel, de la Formation qualifiante et de l’Emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes qui a demandé, le 2 mars dernier, à la directrice générale de l’Agence Congolaise pour l’Emploi (ACPE), de mettre à la disposition de son département ministériel une somme de cent millions (100.000.000) de FCFA dans le cadre des opérations institutionnelles. Un haut-fonctionnaire congolais ayant requis l’anonymat confirme les rétrocommissions :  "C'est une technique bien connue dans les Ministères. On donne de la main gauche le jour et on récupère  la nuit de la main droite"

Y a-t-il eu des rétrocommissions ? Si oui, à qui ont-elles profité ?

En attendant un démenti du ministre congolais de l’Enseignement Technique et professionnel, de la Formation qualifiante et de l’Emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes avec un argumentaire conséquent battant en brèche cette rumeur, les congolais sont dans l’expectative.

Edwige KISSINGER / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner