Présidentielle 2016 : Le Congo-Brazzaville vit sa dernière journée de campagne

Le Congo-Brazzaville vit sa dernière journée de campagne avant le premier tour de la présidentielle qui doit se tenir ce dimanche 20 mars 2016 sur toute l’étendue du territoire national.

Au total neuf candidats à la présidentielle de ce dimanche au Congo sont entrés depuis le vendredi 4 mars dernier dans une campagne électorale jugée calme, loin des troubles ayant précédé le référendum constitutionnel d'octobre qui a permis une nouvelle candidature du président Denis Sassou Nguesso.

La campagne électorale s'achève officiellement ce vendredi à minuit. Le sentiment qui prévaut est celui d'un calme relatif.

Jeudi matin, l'équipe de campagne de Brice Parfait Kolélas a décidé de délocaliser son meeting prévu dans le centre de la capitale après s'être fait notifier son interdiction, afin d'éviter une « confrontation ».

En dépit d'un petit incident sans heurts entre certains de ses partisans et des policiers qui barraient une avenue, M. Kolélas a pu rassembler quelques milliers de personnes dans l'après-midi.

En octobre dernier, la deuxième semaine de la campagne référendaire avait été marquée par l'interdiction des rassemblements publics, la coupure du signal de la radio française RFI, très écoutée dans le pays, l'assignation à résidence de quelques dirigeants d'opposition, et des violences meurtrières à Brazzaville et à Pointe-Noire, la capitale économique du pays, dans le sud.

Aurélie ISSIMBA

banner