Congo - Présidentielle 2021: Francis Bemba Vetey, le visage qui pèse lourd dans la campagne de Denis Sassou N’Guesso à M’binda

À Mbinda dans le Niari (sud), le Président sortant, Denis Sassou N’Guesso ne va pas marcher seul, loin de là. Pour son ancrage local, Le candidat du PCT et de la majorité présidentielle a jeté son dévolu sur un jeune cadre Francis Bemba Vetey, pour relayer son message et son programme pour les cinq années à venir auprès des populations de la ville frontalière de Mbinda et des villages environnants.

À Mbinda, sa ville natale, Francis Bemba Vetey va, en « enfant du terroir », dans quelques jours, avec son expérience précieuse du terrain, concentrer le feu des projecteurs.

Le membre du PCT est déterminé à relever le défi, en mobilisant les populations de l’ex cité Comilog pour les ranger derrière le Président-candidat Denis Sassou N’Guesso, comme l’avait fait l’ancien député du parti au pouvoir, Marcel Leouobo, très altruiste et qui jouit encore d’une popularité sans précédent dans la ville située à 7km du Gabon, en mars 2016.

Pierre Mouandza, député de la Dynamique républicaine pour le développement (DRD), le parti de l’ancien ministre Hellot Matson Mampouya (majorité présidentielle), va appuyer le jeune cadre du PCT pour faire triompher leur candidat commun Denis Sassou N'Guesso qui avait déjà détrôné l’Upads en 2016 dans cet ancien fief de Pascal Lissouba, passé au PCT grâce au travail acharné et de mobilisation de Marcel Leouobo.

Dans cet environnement où les anciens et les jeunes le portent en estime et placent en lui une pleine confiance, Francis Bemba Vetey, fait un tournant dans sa carrière en défendant bec et ongles, dans quelques jours, le projet de son « champion », Denis Sassou N’Guesso.

Francis Bemba Vetey, soutenu par la quasi totalité de la jeunesse, adoubé par les anciens de cette contrée, très apprécié pour son sens de la mesure à Mbinda, va donc du 5 au 21 mars 2021, répandre lui-aussi la bonne parole de son candidat.

En attendant son arrivée, le choix de Bemba Vetey Francis pour mener la campagne de Denis Sassou N’Guesso à Mbinda est perçu par les populations, qui refusent le saut vers l’inconnu le 21 mars prochain, comme un motif de légitime fierté et tous prennent déjà date pour la victoire cash de l’homme des masses et des actions concrètes, celui dont la politique se résume désormais en « j'ai dit, j'ai fait ».

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner