Présidentielle 2016 : Tsaty Mabiala compte sur les Pays du Niari

Pascal Tsaty Mabiala, premier secrétaire de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) compte s’appuyer sur les pays du Niari, ce fief électoral de son mentor Pascal Lissouba pour accéder à la magistrature suprême.

L’ancien ministre de la Défense qui veut combattre « l’indécente ethnicisation de la politique » rêve de poursuivre, une fois élu, le « chantier de Pascal Lissouba, interrompu brutalement par le coup d’État de 1997 ».

Mais, promet-il, « en l’adaptant aux réalités d’aujourd’hui ».

Président du groupe parlementaire de son parti, Tsaty Mabiala est, depuis 2007, député de Loudima dans la Bouenza, l’un des trois grands départements du Congo, avec la Lékoumou et le Niari. Trois entités situées dans le sud du pays, que l’on appelle les Pays du Niari et réputées favorables à l’opposition.

Mais peut-on gagner une élection présidentielle en s’appuyant uniquement sur trois régions sur douze?

La réponse au soir du 20 mars 2016.

Aurélie ISSIMBA

banner