Congo : Célébration de la journée nationale de la Jeunesse

Le Congo a célébré ce dimanche la journée nationale de la jeunesse placée cette année sous le thème : « Jeunesse et Nouvelle République ».

A cette occasion le gouvernement a convié les jeunes, principale ressource du pays, à plus de responsabilité pour construire le Congo dans la paix et l’unité nationale.

« Cette journée nationale de la jeunesse invite les jeunes à s’approprier les mécanismes de la Nouvelle République actés par le référendum du 25 octobre 2015 », a déclaré le ministre congolais en charge de la jeunesse, Anatole Collinet Makosso.

Pour le patron de la jeunesse congolaise, les jeunes congolais doivent apprendre à connaître les règles et principes démocratiques sur lesquels le République repose désormais.

Les jeunes congolais, encore étranglés par le chômage

Abordant la question du chômage des jeunes dans son message, le ministre Anatole Collinet Makosso a assuré que le gouvernement congolais s’emploie à créer des conditions d’une politique plus entreprenante en faveur des jeunes.

Il a justifié cet argument par la construction des hôpitaux et des routes sur toute l’étendue du territoire national afin de résorber le problème du chômage et in fine tirer les jeunes congolais en quête d’emploi du bourbier du désespoir.

L’implication des jeunes dans le processus électoral

Les congolais iront aux urnes le 20 mars 2016 pour élire le nouveau président de la Nouvelle République.

A cet effet, Collinet Makosso a rappelé « qu’il nous faut maintenir et renforcer cette cohésion sociale afin que rien ne vienne, ni maintenant, ni plus tard, perturber notre quiétude et notre vivre-ensemble collectif pour lesquels nous consentons tant d’efforts et de sacrifices ».

« Les jeunes sont et resteront des garants de cette stabilité retrouvée et j’en appelle ici à leur vigilance et à leur patriotisme pour que la paix et l’intérêt collectif soient plus que jamais le leitmotiv de nos actions conjointes », a martelé le ministre en charge de la jeunesse.

On rappelle que la journée nationale de la jeunesse a été instituée au Congo en 2001, à l’issue de la 1e Conférence générale de la jeunesse organisée du 23 au 28 février à Brazzaville.

Elle permet d’évaluer l’action du gouvernement en faveur de la jeunesse et de rappeler à la jeunesse sa responsabilité dans la construction et le développement du pays.

Germaine Mapanga

banner