Présidentielle 2016 au Congo, l'opposition cherche son positionnement

Quelques voix semblent s'élever au sein de l'opposition congolaise pour dire « non » à la présidentielle anticipée du 20 mars prochain. Mais ses deux principales plateformes (Frocad et IDC) ont décidé de tenir jusqu'à dimanche prochain, une convention au terme de laquelle elles arrêteront leur décision définitive.

«Qu’elle est la réponse idoine que nous apportons à ces élections anticipées : est-ce que nous irons ou est-ce que nous n’irons pas ? Est-ce que nous irons en rangs serrés ou est-ce que nous irons dispersés ? C’est toutes ces questions qui vont être regardées », s’est interrogé Pascal Tsaty Mabiala, premier responsable de cette plateforme.

N’écoutez pas tout ce qu’on vous dit dans la rue. Le Frocad est uni et nous voulons justement que cette unité se prolonge jusqu’à nos frères de l’IDC. Pour faire une grande, grande proposition, celle que le peuple congolais attend », a-t-il ajouté.

Le premier tour de la présidentielle aura lieu le 20 mars. Logiquement, la campagne débutera le 4 mars pour se clôturer deux semaines plus tard. En tout, les acteurs impliqués dans l’organisation du scrutin disposent de moins de 90 jours pour tenir les délais.

Germaine Mapanga

banner