Congo – Affaires Étrangères : Sanction administrative pour les agents impliqués dans le trafic de passeports diplomatiques

Une note de service prise par les autorités du ministères des Affaires Étrangères et de la coopération, chargé des congolais de l'étranger suspend de leurs fonctions certains agents relevant dudit ministère.

Alors que l'enquête préliminaire se poursuit, dans l'affaire dite du trafic de passeports diplomatiques au ministère des Affaires Étrangères, des mesures conservatoires ont été prises à l'encontre de onze agents.

Exceptés deux collaboratrices qui peuvent apparaître comme du menu fretin, les neuf autres agents sanctionnés sont assimilables à de gros poissons, cerveaux et maillons essentiels du trafic, au regard des charges qu'ils assumaient. Vice consul, directeur, chef de division et chef de section était leurs attributions.

Rappelons que Des cadres et agents du ministère des affaires étrangères sont arrêtés ou entendus à la Direction de la Sécurité du Territoire.

Moyennant de fortes sommes d'argent, ils délivraient des passeports diplomatiques à des personnes n’entrant absolument pas dans le cadre de la réglementation en vigueur. Même des étrangers en seraient détenteurs.

Le Congo a signé avec de nombreux pays, notamment de l'espace Schengen, des accords de dispense de visas pour les personnalités détentrices du passeport diplomatique. C'est cette disposition qui justifiait le trafic.

Bertrand BOUKAKA

banner