Congo – Vie des partis : Marche pacifique de l'opposition en mémoire des victimes du Pool

À l'heure où les Nations Unies s’inquiètent sur la crise du Pool, les responsables de la plate-forme IDC-FROCAD associés à ceux de la dynamique J3M ont organisé une marche jeudi à Brazzaville, en vue d'attirer l'attention de tous sur la situation en cours dans le département du Pool.

Partie de la place des AET, cette marche non autorisée, parce que n'ayant été déclarée à la préfecture, a eu en tête de cortège des responsables politiques parmi lesquels Claudine Munari, Charles Zacharie Bowao ou encore Clément Miérassa.

Soutenant une banderole déroulée à l'occasion, ils ont marché jusqu'à la « stèle des victimes de l'intolérance », place de la préfecture, où ils ont déposé une gerbe de fleurs, en mémoire des victimes du Pool.

Pour les responsables de l'IDC-FROCAD-J3M, chaque mort dans le Pool, quel qu'il soit, ninjas nsiloulou, militaire ou civil, est un mort de trop.

Soutenant que la guerre ne règle rien, qu'elle ne fait qu'aggraver les schismes existants, la composante IDC-FROCAD-J3M a invité le peuple à se lever afin de convier le gouvernement à infléchir sa position pour renouer les fils du dialogue dans cette crise déjà trop coûteuse en vies humaines.

La marche n'ayant pas été déclarée, elle devenait donc un trouble à l'ordre public. Les unités de la police ont ainsi procédé au maintient de l'ordre avec notamment la garde à vue des manifestants pris sur le tas, alors que les responsables s'étaient réfugiés au domicile de Claudine Munari.

Après s'être faits signifier le rappel à la loi, tous les gardés à vue ont été libérés, de même que les responsables politiques un temps maintenus à demeure chez Claudine Munari, le temps de la procédure policière, ont pu regagner leurs domiciles.

Bertrand BOUKAKA

banner